Site de l'université de Franche-Comté
IUT 90
Anglais
tetiere

Scolarité / Formations

tél. +33 (0)3 84 58 77 12 / 77 13

> envoyer un courriel

 

 

tetiere
Formulaire de transfert de dossier universitaire

Formulaire de transfert de dossier universitaire

Télécharger ici > .doc 



Messagerie électronique

Messagerie électronique

Utilisez votre adresse "prenom.-fcomte.fr" ou redirigez-la sur votre adresse personnelle > plus d'infos



 

 

 

| MEL - Ce qu'ils en pensent |

Ville durable et Ecocampus

Enseignant: Jean-François Chipaux
Semestre 2, 2014-2015


Jawad, département Techniques de Commercialisation (TC):

« Au premier semestre, j’avais pris le MEL « Histoire et géographie d’un territoire : Belfort-Héricourt-Montbéliard » avec  M. Chipaux. Le MEL « Ville durable et ecocampus » est dans la continuité.

Les MEL nous offrent la possibilité de découvrir d’autres choses en plus de et en dehors de notre formation.

Le développement durable m’intéresse depuis toujours : avec ce MEL, on a la possibilité d’approfondir ce thème sous différents aspects : par exemple on a vu que les coulées vertes et bleues étaient créées pour faciliter le transit des oiseaux migrateurs dans les villes. La partie « cours » est intéressante mais j’ai particulièrement été intéressé par la partie où nous avons travaillé en groupes. D’ailleurs ça m’a permis de rencontrer et de sympathiser avec des étudiants d’autres départements de l’IUT. On a travaillé sur des idées pour l’Ecocampus : on se rend compte que les étudiants ont les mêmes besoins, les mêmes envies et le même intérêt pour ce projet. »

Lucie, département Génie Civil - Construction Durable (GC-CD):

« Ce module rejoint un peu le thème de ma formation, notamment dans le cadre du projet tuteuré du Challenge Génie Civil – Construction Durable Ecocampus.

On a découvert des notions auxquelles on ne s’attendait pas forcément, comme les oiseaux migrateurs, l’urbanisation, l’Aire Urbaine, la répartition des quartiers parisiens bourgeois et populaires en fonction des fumées des entreprises. On a également fait des recherches à partir d mots sur le thème ville durable et ecocampus, recherches qu’on a ensuite présentées pendant les séances. On travaille en groupes, ça permet de partager et de décloisonner les départements.

Tom, département Carrières Sociales (CS):

« J’ai obtenu un bac STI2D où nous avons abordé les notions d’architecture et de construction dans le domaine du développement durable. Je suis maintenant en DUT Carrières Sociales option gestion urbaine, ce MEL est donc dans la continuité de mes études. J’avais envie d’approfondir mes connaissances sur le développement durable, l’environnement, les éco-quartiers.

Je fais partie de la future association ecocampus dont l’une des missions est de fédérer les étudiants des différents départements de l’IUT. Les MEL favorise la mixité sociale à l’échelle de l’IUT : ça favorise les rencontres avec les autres étudiants, d’autres formations, voire d’autres cultures. »


Rémy, département Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII):

« Les MEL permettent de découvrir autre chose. Dans celui-ci, on parle aussi bien de l’électricité dans les maisons que des énergies renouvelables, etc. Ca apporte une certaine culture générale.
Je m’intéresse au développement durable (j’ai un bac STI2D), aux énergies renouvelables, à léco-habitat. Je voulais aussi en savoir plus sur l’Ecocampus.
La semaine des MEL fonctionne différemment : on participe beaucoup pus, on intervient, on explique nos recherches aux autres. L’évaluation est différente aussi. C’est moins stressant… C'est bien de pouvoir s'instruire en dehors de notre formation: pendant une semaine, on est vraiment dans une autre dynamique, ça sort des cours. »